Le portage et ses bienfaits

Le portage

Le portage est un mode de maternage naturel et instinctif.

Avant tout, le portage est quelque chose de naturel, instinctif et d’universel. Les animaux les plus proches de l’homme portent. Depuis le début de l’humanité et encore dans de nombreux pays du monde, les enfants sont portés pour répondre aux besoins de l’enfant mais également pour le côté pratique. Le parent peut continuer à gérer le quotidien en s’occupant de son enfant.
Contrairement à d’autres animaux qui parviennent à se déplacer et à se nourrir dès la naissance, nos bébés naissent immature, ils sont dépendants des adultes pour les besoins de base : manger, dormir, se laver, être protéger. Les bébés humains naissent avec un ensemble de réflexes. Parmi eux, il y a le réflexe agrippement (doigts des mains et des pieds qui se resserrent au contact, genoux qui se replient quand on soulève le bébé). A l’origine, ce réflexe aurait permis aux bébés de s’agripper rapidement pour fuir d’un danger. Ils sont programmés pour être portés pour leur survie.

Depuis la nuit des temps, les mères ont ainsi porté et portent encore leurs bébés contre elles pour vaquer à leurs occupations quotidiennes tout en protégeant leurs petits et en répondant à leur besoin de proximité et de sécurité.

Les biologistes ont classés les bébés mammifères dans différentes catégories :

  • Les nidifuges tels que les chevaux. Ce sont les espèces capables de se déplacer pratiquement comme un adulte dès la naissance. Ils sont autonomes, ils peuvent se nourrir, se déplacer.
  • Les nidicoles : comme les chatons, oiseaux… Ces mammifères sont élevés dans un nid. Ils naissent généralement en groupe. Les nouveau-nés sont étroitement dépendants de leurs parents pour leur survie. Généralement ils naissent nus et aveugles.
  • Les bébés portés : On distingue les bébés portés actif comme les singes des bébés portés passif tels que les koalas. Les bébés portés actifs ont un fort réflexe d’agrippement et vivent sur le buste de la mère. Les bébés portés passifs se trouvent dans une poche pour terminer la gestation (ex kangourou). 

Les bébés humains sont des actifs /passifs. Ils présentent des réflexes d’agrippement à la naissance mais pas suffisamment pour s’agripper au porteur. Les biologistes disent que le buste de la mère est le lieu de vie naturel du bébé les premiers mois. 

Le portage à bras

Avant tout, un porte bébé est un outil permettant de libérer les bras. Le portage à l’aide des bras est la première façon de faire, nos bébés sont constamment pris dans les bras. Tout au long de la journée, nous portons nos bébé pour prendre soin d’eux : que ce soit pour les changer, leurs donner à manger, les réconforter…

Les bienfaits

Le portage apporte de nombreux bienfaits qui participent à l’apprentissage et au développement de l’enfant dans un sentiment de sécurité. L’enfant découvre et apprend de façon douce en étant intégré à la vie quotidienne.
Pour le porteur
Liberté de mouvement
Pratique dans les déplacements, le portage est tout terrain !
Permet de s’occuper des autres membres de la fratrie
Favorise l’attachement (diminution de risque de dépression post natale…)
Favorise l’allaitement, contact visuel, observe les signes d’éveil…
Pour le porté
Prolongement de la grossesse (mouvement / chaleur).
Rassure le bébé il se sent en sécurité. Moins de stress, bébé pleurs moins.
Sécurité affective : « bien s’attacher pour bien voler demain ».
Favorise l’interaction sociale et le langage (vue de la communication et des échanges), découvre l’environnement en douceur.
Participe au bon développement des hanches.
Favorise le tonus musculaire (muscle le haut du dos et la nuque).
Favorise le développement de l’équilibre (orientation verticale).
Aide à réguler la température : peau à peau.

 

En portant votre bébé, vous lui transmettez ce qu’aucune chambre d’enfant installée avec amour, aucun berceau ni aucune poussette ultra confortable ne peuvent transmettre : le sentiment de bien-être, de sécurité, de chaleur, le mouvement, la vie.
Felix Stauffer, biologiste.

Comment porter?

Avec quelques règles de sécurité
En respectant la position naturelle de l’enfant et avec un matériel adapté

On ne porte pas un tout petit de la même façon qu’un bambin.

 

En effet, quand nous portons nos enfants dans nos bras, on remarque très naturellement qu’un tout petit a un besoin de d’avantage d’enveloppement et de soutien qu’un enfant plus âgé. L’écartement de ses jambes et le tonus musculaire sont également différents.

 

Un moyen de portage ou un nouage doit donc être adapté à l’âge de l’enfant, à son développement individuel et à ses besoins.